fbpx

Plusieurs fois, les Psaumes nous demandent : « Chantez à l’Éternel un cantique nouveau » (Ps. 33 : 3; 96:1; 98:1;149:1; Es. 42:10). Cette exhortation a été interprétée de diverses manières : au travers d’expériences neuves de la grâce de Dieu, trouver de nouvelles raisons de le louer (cf. Ps. 40:4), chanter avec un cœur renouvelé, c’est à dire régénéré. Cependant, le Psalmiste parle d’un cantique nouveau. Alors pourquoi ne pas apprendre de nouveaux cantiques – ou en composer ?

Le culte n’est certainement pas le moment qui convient à un tel apprentissage, toute l’attention se trouve détournée de Dieu et du sens des paroles par les difficultés rythmiques et mélodiques du chant. Mieux vaut réserver, comme nous l’avons dit plus haut, un moment avant le culte ou lors d’une réunion de la semaine à cette intention. Lorsque le célèbre chanteur John Littleton anime une messe où il fait reprendre certains refrains par l’auditoire, il convoque les fidèles un quart d’heure à l’avance pour les leur apprendre. De cette manière on peut procéder à un véritable apprentissage phrase par phrase, sans avoir peur de « profaner » le moment de l’adoration.

K. Osbeck donne quelques règles utiles pour l’apprentissage rapide d’un nouveau chœur

Les paroles devraient être simples et contenir une vérité biblique importante.
La mélodie et le rythme doivent être plutôt faciles à apprendre.
Sachez parfaitement vous-même le chœur avant d’essayer de l’apprendre aux autres. Ayez le texte sous les yeux même si vous pensez le savoir par cœur.
Donnez à temps une copie des notes à l’accompagnateur.
Ayez une collection de chœurs adaptés à divers sujets (louange, prière, consécration… )

Pour apprendre le chœur :
a) Introduisez-le de manière à donner envie de l’apprendre.
b) Dites les paroles pendant que le pianiste joue la mélodie.
c) Chantez-le ou faites-le chanter par la chorale.
d) Répétez encore une fois les paroles sans la musique.
e) Faites répéter le chant par l’auditoire en l’aidant par votre chant ou celui de la chorale. Répétez la ligne suivante ou son début entre les phrases musicales. Indiquez la hauteur des sons par des gestes de la main (chironomie de David).
f) Faites répéter plusieurs fois en variant à chaque fois la motivation de cette répétition (insistance sur les paroles, le rythme, l’expressivité, les nuances…).
g) Reprenez le chœur la semaine suivante.

On peut procéder de même pour l’apprentissage de cantiques plus longs en les prenant phrase par phrase.

Ne passez pas trop de temps sur le même chant la première fois. Il vaut mieux le laisser « sédimenter » et y revenir la semaine suivante.

On peut ajouter : encouragez les chanteurs à répéter le chant appris durant les moments libres de la semaine (vaisselle, jardinage, déplacements). L’esprit humain a besoin de nouveauté pour rester alerte. Avec des cantiques que l’on connaît par cœur, il faut faire un double effort pour penser les mots. Dieu nous encourage à renouveler notre hymnologie par l’exhortation ci-dessus répétée plusieurs fois dans sa Parole.

Comment trouver sans cesse du nouveau ?
En explorant les richesses méconnues de l’hymnologie traditionnelle.
En exploitant le trésor musical folklorique.
En créant du neuf.

A.Kuen

Un orchestre chrétien pour la France

Abonnez-vous à la lettre de nouvelles

Recevez les actualités mensuelles de La Symphonique Chrétienne

Bienvenue parmi nous !