fbpx

La motivation et les paroles ne sont pas des critères suffisants

Wolfgang Bühne a dressé une liste utile de quelques critères permettant d’évaluer un groupe de musique chrétien :

1° Quelle est son attitude face à l’argent ? Demande-t-il des honoraires pour sa prestation ? Celui qui veut vraiment évangéliser ne recule devant aucun sacrifice, alors que ceux qui font de leur musique un moyen d’enrichissement ne sont pas intéressés prioritairement par l’évangélisation.

2° Les chanteurs sont-ils des chrétiens modèles ? dans le sens de (1 Tm 4 : 12), qui suscitent des imitateurs (comme Paul dans 1 Co 4 : 16). Quelle est leur attitude envers le tabac et l’autre sexe ?

3° Quelle motivation est apparente ? Ont-ils la passion d’amener des gens au Christ ? Sont-ils capables de les y conduire par un entretien de relation d’aide ? Préparent-ils leurs prestations par la prière ? Au temps de William Booth, les musiciens devaient s’attendre à être bombardés d’œufs et de tomates pourris, et même de rats morts. Aujourd’hui les chanteurs s’attendent à des applaudissements et des demandes d’autographes. Ces feux de la rampe ont été fatals à bien des groupes.

4° Quelle valeur met-il dans la musique ? Nous la valorisons généralement trop. Les premiers chrétiens n’ont pas évangélisé par la musique. Dans les réveils, la parole était prioritaire, la musique ne s’y est adjointe qu’à la fin du 19e siècle.

« Le texte ne saurait jamais sanctifier la musique. S’il y a une tension entre le message du texte et celui de la musique, l’auditeur décidera généralement en faveur de celui de la musique, car elle constitue l’élément stimulant le plus fort » (Ottschoffsky).

A.Kuen  (la musique) 

Un orchestre chrétien pour la France

Abonnez-vous à la lettre de nouvelles

Recevez les actualités mensuelles de La Symphonique Chrétienne

Bienvenue parmi nous !