fbpx

L’utilisation du chant pour l’évangélisation peut s’appuyer sur l’exemple de David qui a dit au Psaume 57:10 et au Psaume 108:4: « Je te louerai parmi les peuples, Seigneur ! Je te chanterai parmi les nations. » (cf. Psaume 18: 50). Pour David, les peuples et les nations étaient les païens. Et certainement les 4 000 Lévites constituant son orchestre sacré et sa chorale ont dû impressionner les étrangers de passage à Jérusalem. Mais notons aussi de quels chants David parle : de cantiques de louange, célébrant la grandeur de Dieu. Ailleurs, il évoque les différents attributs de Dieu qu’il veut glorifier par ses chants : sa force (59:17), sa fidélité (71: 22), sa bonté et sa justice (101:1). Il veut chanter en son honneur en évoquant le bien qu’Il lui a fait (13:6), la joie qu’Il a mise dans son cœur (30:13), l’affermissement qu’Il lui a donné (57: 8). Ce sont donc des chants de témoignage, disant à ceux du dehors ce que Dieu est pour nous et ce qu’Il a fait pour nous.

il faut que la musique reflète à la fois les caractères de Dieu et les sentiments qu’il fait naître dans le cœur de ses enfants. Elle sera donc très différente de celle du monde pour pouvoir donner, dans un style que les gens du dehors comprennent et apprécient, l’image d’une vie totalement transformée par le Dieu

le pouvoir de la musique

Pendant des générations, les Touaregs sont restés fermés à l’Évangile. Il y a quelque temps, des membres de la Société Internationale Missionnaire ont composé des chants adaptant des textes bibliques à des mélodies semblables à celles de leur folklore. L’effet de ce nouveau mode d’évangélisation fut extraordinaire : plusieurs tribus se sont montrées réceptives au message biblique nourri par la tradition musicale autochtone. Mais ce véhicule n’était que le moyen de faire accepter des paroles bibliques soigneusement choisies et retransmises de façon bien compréhensible. Ce sont elles qui ont touché les esprits et les consciences. La musique elle-même ne convertit personne. « La foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. » (Romains 10:17). Pour que le Saint-Esprit puisse agir par cette parole, il faut qu’elle soit comprise et reçue. Si la musique devient un instrument de manipulation des foules, les conversions éventuelles ne dureront pas. Mais la musique peut offrir un terrain de rencontre, donner des occasions de contact, créer une atmosphère dans laquelle la parole sera plus facilement écoutée, c’est à dire préparer le chemin à la Parole.

Alfred Kuen

Un orchestre chrétien pour la France

Abonnez-vous à la lettre de nouvelles

Recevez les actualités mensuelles de La Symphonique Chrétienne

Bienvenue parmi nous !