Le chrétien qui cherche sincèrement à connaître la place que la musique devrait occuper dans sa vie trouve dans la Parole de Dieu une directive générale qui s’applique à tous les domaines de son existence : « Faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10:31). En disant « tout », l’apôtre a tracé un cadre suffisamment large pour y faire rentrer toutes nos activités. Il en précise quelques-unes : « soit que vous mangiez, soit que vous buviez » puis il étend le principe à tous les actes qui meublent nos journées : « soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. » Celui qui a accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur n’est plus un homme autonome, c’est à dire qui fixe lui-même sa loi, sa règle de conduite, il est « sous la loi de Christ » (1 Corinthiens 9:21). Or, Jésus-Christ cherchait toujours ce qui était agréable à Dieu et qui contribuait à Sa gloire (Jean 7:18; 8:29, 49;17:4).

« Nul ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. » (Romains 14: 7-8) « Ne savez-vous pas que vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (1 Corinthiens 6:19-20). « Christ est mort afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux » (2 Corinthiens 5:15). « … afin qu’en toutes choses, Dieu soit glorifié par Jésus-Christ. » (1 Pierre 4:11; cf. Malachie 2: 2)

Oui, celui qui est né de nouveau par la grâce de Dieu désire faire toutes choses pour la gloire de Dieu – aussi la musique. Toute son activité se passe sous le regard du Père, il est son enfant et vit en fonction de lui. La musique que nous acceptons d’écouter et celle que nous chantons ou jouons seuls ou à plusieurs – doit contribuer à glorifier Dieu. « À la seule gloire de Dieu » : c’est, comme nous l’avons vu, la devise que Jean-Sébastien Bach avait adoptée et que nous retrouvons sur presque toutes ses partitions S.D.G. (Soli Deo Gloria)

A. Kuen

Un orchestre chrétien pour la France

Abonnez-vous à la lettre de nouvelles

Recevez les actualités mensuelles de La Symphonique Chrétienne

Bienvenue parmi nous !